Accueil du site > Technique

Tout savoir sur l’épargne

Argent mis de côté par une personne ou un foyer dans un compte d’épargne ou livret, l’épargne sert à effectuer des dépenses dans le futur ou à servir de réserve pour un événement inattendu.

L’épargne : pour qui ? Pour quoi ?

L’épargne se fait en fonction de plusieurs éléments qui varient d’un épargnant à l’autre. En effet, le but d’une épargne varie, de sorte qu’on puisse épargner pour baisser ses impôts, financer un projet (immobilier, professionnel, privé, etc.), mettre de l’argent de côté pour sa future retraite, augmenter ses revenus grâce au rendement de l’épargne ou se faire une réserve d’argent de précaution, par exemple. En outre, le but de l’épargne va influer sur la disponibilité des liquidités du compte d’épargne ou livret, certains comptes seront bloqués pendant une certaine durée tandis que d’autres permettront un retrait rapide à peu de frais. Le montant que l’on souhaite épargner et la raison pour laquelle on épargne vont aussi influer sur la fiscalité du livret, de sorte qu’il sera possible de choisir entre les livrets défiscalisés et les livrets fiscalisés.

Le compte d’épargne ou le livret est un bon moyen de faire un placement d’argent rentable à moindre risque, à l’instar de l’épargne dans l’immobilier qui est le placement le plus rentable. Pour ouvrir un compte d’épargne ou un livret, les banques traditionnelles ne sont pas les seuls intermédiaires financiers à proposer des solutions adaptées aux besoins et attentes des épargnants. Les banques en ligne proposent elles aussi des livrets réglementés et non réglementés. Ces livrets d’épargne rapportent des intérêts sans prise de risque à leurs détenteurs et sont accessibles en permanence. Tout le monde peut ouvrir un livret d’épargne, de sorte que dès la naissance d’un enfant, on puisse ouvrir un livret à son nom. Seuls certains livrets sont restreints comme le livret Jeune qui ne s’adresse qu’aux jeunes de 12 à 25 ans et le livret d’épargne populaire qui ne s’adresse qu’aux personnes dont la déclaration d’impôts sur le revenu ne dépasse pas 769 euros.

Bien comprendre les livrets réglementés

Un livret réglementé est un produit d’épargne réglementé par l’Etat qui permet de compenser l’inflation et recommandé pour une utilisation à court / moyen terme ou pour faire office de réserve de sécurité. En effet, pour ce type de livret, c’est l’Etat qui définit les conditions de détention et d’utilisation ainsi que le taux de rémunération. Généralement dotés de taux très favorables, peu élevés et stables, les livrets réglementés ont des plafonds limités par rapport aux livrets libres et sont proposés dans les mêmes conditions quelle que soit la banque dans laquelle on les détient. Un autre grand intérêt des livrets réglementés est lié à l’exonération d’impôts et de cotisations sociales dont leur détenteur peut bénéficier. Par contre, leur plafond limité n’est plus rémunéré lorsqu’on le dépasse. Dans toutes les banques, les livrets réglementés sont au nombre de 5, à savoir, le livret A, le livret de développement durable (LDD), le compte épargne logement (CEL), le livret d’épargne populaire (LEP) et le livret Jeune.

Anciennement réservé à la Poste et aux banques Caisses d’Epargne, le livret A est disponible depuis 2009 dans toutes les banques de France et est ouvert à tous. Son taux fixé par l’Etat est la base de calcul des taux des autres livrets réglementés et calculé en fonction de l’évolution de l’inflation. Ce livret est le livret d’épargne le plus populaire des français, car on compte plus de 60 millions de livrets A ouverts en France dont la collecte s’élevait à 232 milliards d’euros en 2012. L’ouverture du livret A peut se faire avec un dépôt minimal de 1,50 euros. Son taux d’intérêt actuel est de 1,75%, ce qui en fait le livret le plus avantageux du marché, mais son plafonnement à 22 950 euros explique la présence des autres types de livrets, dans lesquels il est possible de placer son argent.

Le LDD qu’on appelait auparavant Codevi est très similaires au livret A, mais ne s’adresse pas aux personnes mineures, n’est plafonné qu’à 12 000 euros, ne s’adresse qu’aux résidents en France et n’est limité qu’à un seul compte par foyer fiscal. De plus, Le livret de développement durable (LDD) est l’épargne idéale pour ceux qui souhaitent disposer d’une réserve d’argent de sécurité disponible. Le livret d’Epargne Populaire dont le taux actuel est de 2,25% net, est très avantageux, mais ne s’adresse qu’aux personnes majeures résidant en France, aux revenus modestes et dont la déclaration d’impôts sur le revenu ne dépasse pas 769 euros. L’ouverture de ce compte plafonné à 7700 euros peut se faire avec un dépôt de 30 euros minimum.

Le compte d’épargne logement ou CEL est idéal pour faire une réserve d’argent librement dans le but d’acquérir un ben immobilier ou de faire des travaux dans un bien immobilier. Enfin, le livret Jeune qui est sans aucun doute l’un des meilleurs livrets d’épargne grâce à son taux de rémunération supérieur à celui du livret A (entre 1,75% et 3%), est adapté aux jeunes gens âgés de 12 à 25 ans afin de les aider à se familiariser avec le monde de la banque. Par contre, contrairement aux autres livrets réglementés, le taux du livret Jeune est fixé librement par les banques qui doivent veiller à ce qu’il ne soit jamais inférieur à celui du livret A. Le plafond du livret d’épargne Jeune est limité à 1600 euros, l’idéal pour des jeunes gens encore inactifs.

Bien comprendre les Livrets non réglementés

Les livrets non réglementés encore appelés livrets libres, comptes sur livret ou livret B sont disponibles aussi bien chez les banques que chez les assureurs. Ils se distinguent des livrets réglementés par leur taux non fixé par l’Etat, mais librement par le prestataire financier et par le fait qu’ils soient soumis à l’imposition sur le revenu ainsi qu’aux prélèvements de cotisations sociales. La rémunération de ces livrets qui varient d’un établissement à l’autre sont souvent moins attractive après imposition, mais donnent accès à une grande liberté de dépôt et permettent de bénéficier d’opérations promotionnelles ponctuelles.

En définitive, malgré leur imposition souvent peu avantageuse par rapport aux livrets réglementés, les livrets non réglementés n’ont aucun plafond de versement, garantissent une sécurité du capital déposé et assurent une disponibilité immédiate des liquidités. Ces livrets sont intéressants même sans offres promotionnelles lorsqu’on se fait rémunérer sur une courte période. Afin d’être attractifs, certaines banques offrent des rémunérations supérieures à celles de livrets réglementés, comme c’est le cas des Super Livrets.