Accueil du site > Technique

Des cartes bancaires trop chères pour ce qu’elles sont

Aucune carte bancaire n’est en soi déconseillée : que vous optiez pour un modèle basique ou haut de gamme, une Visa ou une Mastercard, elle est devenue indispensable. Son prix devrait toutefois être un critère de choix déterminant.

Certes, on choisit sa banque en fonction de ses tarifs et de sa gamme de produits d’épargne, du taux de crédit et des assurances… Mais le coût de la carte bancaire est aussi à prendre en compte. En effet, les différences de prix importantes qui existent entre les banques sont difficilement justifiables, même avec des plafonds de retrait plus élevés ou des garanties légèrement supérieures.

« Le prix de la carte bancaire doit donc entrer en considération lors du choix de sa banque, car il s’agit d’une dépense récurrente et indispensable. Autant éviter d’opter pour la plus chère, qui n’offre pas forcément des garanties supplémentaires » précise Géraldine, qui offre la possibilité sur son site de trouver un parrain Boursorama en quelques clics.

UN RAPPORT ENTRE COÛT ET AVANTAGES À ÉTUDIER DE PRÈS

Les cartes du Crédit du Nord affichent ainsi des tarifs plus élevés qu’ailleurs : 50 € pour une Visa Classic à débit différé (52 € à débit immédiat), soit une douzaine d’euros de plus que dans d’autres réseaux, et 138 € pour une Visa Premier. À titre de comparaison, la banque HSBC, pourtant considérée comme haut de gamme, est moins chère : 45 € pour une Visa Classic et 134 € pour une Visa Premier ou une Gold Mastercard.

Autre exemple, la carte Visa Premier de LCL est facturée 142,80 € par an, ce qui en fait l’une des plus chères du marché. De son côté, Nickel, commercialisé par les buralistes, a lancé en mai 2018 une carte haut de gamme, Nickel Chrome, pour 50 € par an. Un tarif très raisonnable, mais celle-ci ne présente pas les mêmes atouts que ses concurrentes : il s’agit d’une carte à autorisation systématique (les opérations ne sont possibles qu’à condition que le compte soit approvisionné) et les retraits au distributeur sont facturés 1 €, y compris en France, comme pour la carte Nickel standard. Un vrai handicap pour les besoins du quotidien.

UN PRESTIGE QUI SE MONNAIE CHER

Les cartes World Elite Mastercard ou Visa Infinite sont facturées plus de 300 € dans toutes les banques, à l’exception notable de Fortuneo, qui propose la World Elite gratuitement, sous conditions. Ces cartes ultra haut de gamme apportent certes des services premium (conciergerie, assurances…), mais seule une utilisation très fréquente de ces services justifie de débourser 200 € de plus que pour une carte de type Visa Premier ou Gold Mastercard. À moins que leurs détenteurs ne soient attachés au prestige de sortir une carte noire de leur portefeuille, bien plus chic que la version dorée, désormais accessible au plus grand nombre…